Post

1001pharmacies.com – les rois du marketing

Posté le 19 février 2013 dans France par Colin B.

Hier soir, le Grand Journal de Canal + « s’intéressait » à ce nouveau marché qu’est la vente de médicaments sur internet. Pour l’occasion, deux invités ont été convié sur le plateau: Roselyne Bachelot et Cédric O’neil co-fondateur du site 1001pharmacies.com. Profitons-en pour décrypter le concept de ce site.

Aprés pharma gdd.com, nous allons donc  aujourd’hui nous intéresser au site 1001pharmacies.com.  Il est important de spécifier dès le début de cette analyse que ce site ne vend pas de médicament à l’heure actuelle. Cette page sera donc sans doute mise à jour prochainement.

Le concept 1001pharmacies

Ce site est une marketplace,  pour les anglophobes, une « place de marché ».

Une marketplace peut être par exemple un espace réservé à d’autres vendeurs indépendants sur un grand site marchand à qui cela permet de compléter son offre et ses revenus. Amazon, Rueducommerce, PriceMinister proposent ainsi d’héberger des espaces de ventes pour plusieurs milliers de petits marchands, voire des particuliers en leur faisant profiter des fonctionnalités de leur plateforme d’ecommerce et de leur potentiel de trafic. Ces sites sont généralement hébergés sous condition du versement d’une commission sur leurs ventes.

Source: http://www.definitions-webmarketing.com/Definition-Marketplace

Pour faire simple, 1001pharmacies permet aux pharmaciens de vendre sur internet leurs produits sans avoir à se préoccuper de la création d’un site internet e-commerce. En quelques clics, vous importez les produits de votre pharmacie qui se seront ainsi ajoutés au catalogue global de la marketplace. Il vous en coûtera 99 euros/mois, sans oublier les 10% que vous devrez rétribuer au site à chaque commande. Les stocks et les livraisons sont donc gérés par les pharmacies partenaires. 1001pharmacies n’est pas géré par une pharmacie physique même si l’un de ses cofondateurs est pharmacien.

Je suis pharmacien, où sont mes produits?

Actuellement, chaque pharmacie partenaire ne dispose pas d’un nom de domaine ou d’un sous domaine propre (pour l’instant).  Pour accéder à votre catalogue personnel, l’internaute doit cliquer sur le bouton « Trouver votre pharmacie » en haut à droite. Il accède ensuite à une page de ce type: « http://www.1001pharmacies.com/parapharmacie/pharmacies/58/pharmacie-claireaux » entièrement intégrée au site 1001pharmacies. Cette page présente votre catalogue produit, et permet d’accéder à « vos » fiches produits. Sur ces dernières une simple mention rappelle à l’internaute qu’il est entrain de visualiser votre catalogue et non pas celui de 1001pharmacies:

Cette page affiche uniquement les produits proposés par la Pharmacie Claireaux à LE PIAN MEDOC (33290).
Vous pouvez aussi changer de pharmacie ou supprimer ce filtre pour voir l’intégralité du catalogue 1001pharma.

Le site est très bien fait, on pourrait juste regretter que le nom de la pharmacie dont le catalogue est parcouru par l’internaute ne soit pas mieux mis en avant. Si ce dernier désire chercher son produit via le moteur de recherche situé en haut, la recherche sera également effectuée dans votre catalogue. Par contre s’il supprime le filtre, la recherche sera effectuée sur l’ensemble du site.

Deux cas se présentent alors:

  • si votre client veut venir retirer son produit à l’officine il pourra au moment de valider sa commande sélectionner l’option adéquate et retrouver votre pharmacie
  • par contre s’il veut se faire livrer, c’est la pharmacie la moins chère qui traitera sa commande.

Exemple: le produit Sébium H2O Solution micellaire 500ml est à 10,78 euros sur le catalogue de la pharmacie mentionnée plus haut, si l’internaute fait une recherche dans le catalogue global de 1001pharmacies.com c’est la pharmacie qui le propose à 9,90 euros qui le vendra en livraison à domicile.

1001pharma panier

 

J’ai donc, comme sur les sites précédents, passé une commande. Une demi-heure après mon achat, le produit était déjà disponible en retrait dans l’officine. L’intérêt est indéniable pour le consommateur, par contre pour les pharmaciens, soit vous affichez des prix très compétitifs en livraison (en comptant les 10% que vous devrez rétrocéder à la plateforme) soit vous pouvez dire adieu aux clients que vous enverrez sur 1001pharmacies…

C’est le principal défaut des marketplaces: la mise en concurrence tarifaire. En général, un e-commerçant a tout intérêt à proposer ses produits dans une marketplace quand ces derniers n’y sont pas déjà présents. Il bénéfice ainsi de la notoriété du site et de son traffic. Ici, la seule manière de se démarquer est de pratiquer des prix bas.

Je n’ai pas réussi à trouver un produit qui est disponible chez plusieurs pharmacies au même prix, dans ce cas là on peut se demander quelle pharmacie est choisie par défaut et pourquoi ?

 

Peut-on acheter des médicaments sur 1001pharmacies.com?

La réponse est non, tout du moins pas actuellement (au 19 février 2013). D’ailleurs les chroniqueurs du Grand Journal ont eu l’air de tomber des nues hier soir – s’attendant visiblement à recevoir l’un des pionniers de la vente de médicaments en ligne (heureusement pour eux, Roselyne, elle, avait tout compris).  On peut également se demander pourquoi autant de magazines web semblent affirmer que 1001pharma vend déjà des médicaments?

  • Valérie Froger dans les Echos:

La première plateforme web permettant aux pharmacies de vendre des médicaments sur internet

  •  Juliette Raynal sur Frenchweb.fr

Depuis quelques jours, la marketplace permet également à ses officines partenaires de vendre de véritables médicaments en ligne.

1001Pharmacies est une place de marché qui permet aux pharmacies de France de vendre facilement en ligne leurs produits de parapharmacie et maintenant leurs médicaments non soumis à ordonnance.

Même les visiteurs arrivant des moteurs de recherche peuvent être trompé puisqu’on peut lire sur 1001pharmacies.com:

Achetez sur internet chez les pharmacies françaises : produits de parapharmacie, médicaments en ligne, conseils-santé avec des pharmaciens diplômés.

1001pharmacies se proclame d’ailleurs comme le site des pharmacies françaises. Avec seulement 33 adhérents au compteur cette affirmation risque de faire grincer quelques dents.

Pourra-t-on acheter des médicaments sur cette marketplace?

La question a été soulevé de nombreuses fois par les internautes sur les différents articles de publicité écrits pour ce site. D’après les textes, un site internet devra correspondre à une seule officine. Difficile de penser alors que 1001pharmacies sera validé par son ARS. Surtout, si leur business modèle demeure sur le principe d’une rémunération au % sur chaque vente de médicament.

Sauf si… chaque pharmacie adhérente se voit attribuer un sous domaine/ou un domaine propre et dispose d’un site qui n’est plus intégré à 1001pharmacies.com. Mais dans ce cas là on s’éloigne bien du concept de la marketplace. 1001pharmacies.com engendrera-t-il 1001 demandes d’autorisation auprès des ARS?

Un dernier point, la semaine dernière 1001pharmacies.com a levé pas moins de 600.000 euros auprès de différents investisseurs. Soit c’est un énième coup de buzz médiatique pour mettre en avant leur marketplace de para  (cf. leur passage à la télévision hier soir), soit ils ont eu un accord, même officieux, de leur ARS. L’avenir nous le dira.

Pour l’heure, le site attend d’être accrédité par l’Agence régionale de Santé (ARS), une étape incontournable pour mettre en vente des médicaments.  » Nous devrions la recevoir ce mois-ci « , précise Cédric O’neil.

Source: ecommercemag

Toutefois, si le concept est validé pour la vente de médicaments, une question se posera alors : nos différents groupements vont sans doute s’engouffrer dans la brèche, quel intérêt aura alors 1001pharmacies pour les pharmaciens ?

Nota Bene: il est à noter par ailleurs, qu’il est possible depuis septembre 2011 de se procurer sur la marketplace française d’amazon.fr 500 comprimés d’ibuprofène 200mg en quelques clics et sans aucun contrôle.

Ce billet sera bien entendu mis à jour suivant l’actualité.

 
1 Commentaire pour cette entrée
Pardo
27 février 2013
16:05

Le business model de 1001 pharmacies apparaît pertinent, à première vue, pour les pharmacies qui souhaitent rentrer dans le e-business par une porte pas trop lourde et surtout sans risque. Le fait est que ce market place, même si sur le plan de l’organisation du site, tout comme sur le pedigree de ses créateurs, est d’une belle facture, souffre à mon avis de 3 problématiques :
La question de l’intégration de la base de données tout d’abord dans la mesure où le pharmacien doit rentrer à la main ses variables prix et stocks et donc sans cesse remettre l’ouvrage sur le métier. La solution passerait par une brique logiciel qui permette l’extraction automatique des variables prix et stocks de leur logiciel de gestion.
La question des frais de port qui s’empilent lorsque le panier propose les produits de différentes pharmacies.
Enfin la position dominante des mieux positionnés en terme de prix, à défaut d’avoir des produits exotiques que l’on trouverait nulle part ailleurs. Ce dernier point peut risquer d’aboutir à une cannibalisation des ventes par les grosses pharmacies déjà présentes en sites propres. Ce qui tout compte fait conduirait 1001 pharmacies à inverser les bénéfices de leur plateforme au profit de ceux qui n’en avaient pas réellement besoin.
Mais Rome ne s’est pas fait en un jour.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept − 6 =


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>